Lycée Brocéliande à Guer (56)
Donner le goût des études longues
Le lycée Brocéliande à Guer s’est engagé dans un projet ambitieux pour donner envie à ses élèves de faire des études longues. Le projet "pôle de recherche et développement", fruit de deux années de réflexion, a débuté à cette rentrée 2007.

"Nous sommes partis du constat que certains de nos élèves ne souhaitaient pas poursuivre de longues études, même s’ils en avaient les capacités". Martine Debuisser, enseignante d’histoire-géographie, analyse ce manque d’ambition par la situation rurale du lycée et l’absence de contacts avec des personnes ayant suivi des études longues.
Une équipe de 9 enseignants décide alors de proposer une option "pôle Recherche et Développement", un mercredi après-midi par mois, à des élèves de première et terminale. Les élèves sont repérés par les professeurs principaux sur la base de critères socio-économiques, de capacités scolaires et de motivation. L’équipe reçoit le soutien des proviseurs Pierre Johannel - nommé dans un lycée Brestois à la rentrée 2007 - et Hervé Agnoletti, mais aussi du rectorat, du conseil régional, de la mairie, et elle s’appuie sur le partenariat entre le lycée et les Ecoles de Saint-Cyr-Coëtquidan.

Des élèves motivés
"Nous avons été victimes de notre succès", se réjouit l’enseignante. "50 dossiers nous ont été adressés par les professeurs principaux. Nous avons dû donner la priorité aux élèves de terminale".
28 élèves - la moitié étant boursiers au mérite ou sur critères sociaux - ont ainsi commencé leur rentrée plus tôt que leurs camarades.
Durant deux jours, fin août, ils ont écouté les témoignages de professionnels qui ne se destinaient pas forcément au départ à faire de longues études : avocat, architecte, artisan meilleur ouvrier de France, militaire…
Ce mini-stage comprenait aussi un parcours d’audace, effectué sur les terrains militaires voisins de Saint-Cyr-Coëtquidan, pour prouver aux élèves que les performances intellectuelles et physiques peuvent être liées : rien de tel en effet que de réussir un exercice physique difficile, pour se prouver que l’on peut finalement atteindre ce qui semble impossible.
Chaque élève est aussi parrainé par une personne qui a elle-même effectué des études, au moins à bac + 4 ou bac + 5. "Nous cherchons d’ailleurs encore des parrains et marraines. Nous leur proposons de suivre un élève dont le projet professionnel est lié à leur métier», précise Martine Debuisser.

Un cycle de conférences
Toute l’année scolaire, des conférences permettront aux élèves de se projeter dans des parcours et de s’ouvrir sur le monde qui les entoure.
Le 3 octobre après-midi, un philosophe de l’éthique, Henri Hude, est ainsi intervenu devant les élèves de l’établissement sur le droit de vie et de mort.
Le 23 novembre 2007 matin, Jean Jouzel, climatologue de réputation mondiale et parrain de cette première promotion, présentera ses recherches. En savoir plus
Le 9 janvier après-midi, ce sera au tour de Michel Chouzier, IPR- IA de SVT, chargé de mission éducation au développement durable d’intervenir sur ce thème.
Le 2 avril, le Colonel Beau fera le point sur la situation géopolitique de la France dans les relations internationales.

 

Contacts :
Martine Debuisser, professeure d’histoire et de géographie au lycée Brocéliande à Guer : Martine.Debuisser@ac-rennes.fr
Nathalie Lacroix, professeure de Physique Chimie au lycée Brocéliande à Guer : nathalie.lacroix@ac-rennes.fr
 
 


publié le mardi 13 novembre 2007
< Retour au sommaire